Travailler au SEFRI

Travailler au SEFRI: Flavia Bortolotto

Ayez un aperçu du travail du SEFRI: Flavia Bortolotto est responsable de projet dans l'unité Formation professionnelle initiale.

20.06.2023
Auteur/e: Laura Stirnimann
Une collaboratrice du SEFRI se tient dans la cage d'escalier
Photo: COM SEFRI

Quel est votre domaine d’activité?

Dans ma fonction de responsable de projet au sein de l’unité Formation professionnelle initiale, je conseille et accompagne différentes organisations du monde du travail et des cantons, en particulier lors de révisions de professions. Je suis également chargée du dossier interprofessionnel «Maturité professionnelle (MP)» et dirige actuellement le projet «MP2030», qui mènera entre autres à une révision de l’ordonnance sur la maturité professionnelle et du plan d’études cadre. 

Qu’est-ce qui vous plaît particulièrement dans votre travail?

Ce qui me fascine dans tous les projets, ce sont les différences de perspectives et d’intérêts que peuvent avoir les partenaires impliqués autour d’un thème donné, ainsi que la recherche de compromis dans le cadre des possibilités offertes par le système. J’aime contribuer à la recherche de solutions en formulant des propositions. J’ai en plus la chance de faire partie d’une équipe sympathique, ce qui rend mon travail encore plus agréable. 

Quels sont les prochains défis qui vous attendent?

Pour que la maturité professionnelle contribue encore à l’attrait de la formation professionnelle et garantisse la perméabilité au sein du système de formation, la Conférence des recteurs des hautes écoles swissuniversities ainsi que tous les partenaires de la formation professionnelle doivent reconnaître la nécessité d’apporter leur pierre à l’édifice. C’est un défi que nous abordons dans le projet «MP2030» à travers l’élaboration d’une stratégie commune et coordonnée. Il faut d’une part que les entreprises proposent des places d’apprentissage, et d’autre part que l’aptitude aux études des titulaires d’une MP soit préservée par des prescriptions sur la formation actualisées et par un enseignement adapté à ces prescriptions. Enfin, les hautes écoles spécialisées doivent tenir compte des compétences professionnelles des titulaires d’une MP lors de l’élaboration de leurs cursus et les valoriser en conséquence.


Contact
Flavia Bortolotto, SEFRI Responsable de projet, unité Formation professionnelle initiale flavia.bortolotto@sbfi.admin.ch +41 58 481 40 49
Auteur/e
Laura Stirnimann