Travailler au SEFRI

Travailler au SEFRI: Véronique Sidler

Ayez un aperçu du travail du SEFRI: Véronique Sidler est traductrice.

04.04.2019
Auteur/e: Dani Duttweiler
Une collaboratrice du SEFRI se trouve devant des fleurs
Photo: COM SEFRI

Quel est votre domaine d’activité?

Le service linguistique se charge de traduire toutes sortes de textes relevant des domaines du SEFRI, principalement de l’allemand au français et du français à l’allemand. Cependant, nous travaillons aussi parfois de l’anglais (notamment pour des textes scientifiques) et de l’italien. Nous faisons par ailleurs un travail de conseil linguistique auprès des collègues du SEFRI et nous relisons fréquemment des textes en langue originale.

Qu’est-ce qui vous plaît particulièrement dans votre travail?

J’ai toujours aimé les langues, ce qui m’a naturellement poussée vers la traduction. Outre le fait de travailler la langue dans toute sa subtilité, ce qui me plaît particulièrement dans la traduction, c’est d’apprendre de nouvelles choses. C’est une activité qui, d’une certaine manière, nous force à nous intéresser à des sujets auxquels on n’aurait pas forcément prêté attention autrement. C’est notamment cette curiosité nécessaire qui me plaît.

Quels sont les prochains défis qui vous attendent?

Avec l’entrée en fonction d’un chef de département francophone, notre charge de travail a augmenté et s’est diversifiée. Nous avons eu entre autres de nouveaux genres de textes à traduire. Après l’été, nous rejoindrons nos collègues du SEFRI dans l’aventure du message FRI 2021–2024, dont la traduction sera un travail de longue haleine. Par ailleurs, l’un de nos collègues partant bientôt à la retraite, des changements nous attendent au sein de l’équipe dès septembre.


Contact
Véronique Sidler, SEFRI Traductrice veronique.sidler@sbfi.admin.ch +41 58 465 46 11