Formation professionnelle Politique de la formation professionnelle Marché des places d'apprentissage

Une nouvelle identité visuelle pour la campagne FormationProfessionnellePlus.ch

FormationProfessionnellePlus.ch – la campagne nationale de la formation professionnelle suisse – a fait peau neuve. Forte du message «Le parcours professionnel mène au succès», elle a vocation à faire mieux connaître au grand public les atouts du système de formation professionnelle suisse et à les mettre en avant sous un jour nouveau grâce à une identité visuelle modernisée et à des slogans adaptés aux groupes cibles.

03.10.2022
Auteur/e: Gerda Lüthi
La cuisinière Elif Oskan et son père Ali sont dans la cuisine de leur restaurant.
La campagne FormationprofessionnellePlus.ch fait connaître aux jeunes, à leurs parents et à d'autres personnes de référence les nombreuses possibilités qu'offre une formation.

Depuis la fin du mois d’août 2022, la nouvelle campagne FormationProfessionnellePlus.ch montre dans quelle mesure les jeunes qui suivent une formation professionnelle initiale s’assurent d’excellentes perspectives sur le marché du travail. Les parents et les personnes de référence des jeunes en phase d’orientation professionnelle sont parfois trop peu au fait des nombreuses possibilités (de carrière) qu’offre la formation professionnelle. Or, c’est justement vers leurs parents que se tournent en premier lieu les jeunes au moment de choisir une profession. La campagne se concentre par conséquent sur deux générations: sous le slogan «Fier de son parcours professionnel», elle s’emploie à présenter aux parents les avantages de la formation professionnelle. Avec le slogan «À chacun son parcours!», elle s’adresse aux jeunes en les incitant à choisir une profession qui corresponde à leurs centres d’intérêt, à leurs aspirations et à leurs capacités. Le fait d’interpeller à la fois les parents et les jeunes constitue le fil conducteur du spot de la campagne. Dans ce spot, Ali Oskan raconte en effet l’histoire vraie de sa fille qui, en dépit des réticences initiales de son père, a décidé de suivre une formation professionnelle initiale de cuisinière et qui s’épanouit aujourd’hui dans son propre restaurant. L’histoire de ce parcours professionnel exemplaire est relayée sur plusieurs canaux: à la télévision, en tant que média principal, au cinéma avec différents spots, dans une large campagne d’affichage, sur les réseaux sociaux et sur un site internet avec un blog. De plus, un générateur de sujets et un mur social encouragent les parents, les jeunes et les entreprises formatrices à diffuser la campagne sur leurs propres canaux. 

Deux affiches de la campagne de formation professionnelle des années 90 avec Patty Schnyder et Roy Hodgson.
Dans les années 90, la joueuse de tennis Patty Schnyder et l'entraîneur de football Roy Hodgson ont prêté leurs visages à la campagne qui attirait l'attention sur la formation professionnelle.

Débuts de la campagne: la formation professionnelle avant tout 

La diffusion d’informations sur les atouts de la formation professionnelle duale à l’intention du grand public a commencé dans les années 1990 avec les arrêtés fédéraux sur les places d’apprentissage, dont le but était la mise en place de mesures visant à améliorer l’offre de places d’apprentissage. À l’époque, les jeunes en fin de scolarité obligatoire avaient de la peine à trouver une place d’apprentissage, et les milieux politiques œuvraient pour inverser cette tendance. La Confédération a soutenu la mise sur pied de réseaux d’entreprises formatrices, les programmes de promotion des places d’apprentissage, les offres transitoires et la diffusion d’informations. Elle a aussi fait appel à des personnes connues, telles que la joueuse de tennis Patty Schnyder ou l’entraîneur de football Roy Hodgson, et moins connues pour mettre en valeur la formation professionnelle. Les mesures des arrêtés fédéraux ont fait office de transition vers la nouvelle loi fédérale sur la formation professionnelle, qui est entrée en vigueur en 2004. Quelques années plus tard, la campagne Chance06 s’est appliquée à montrer aux entreprises que former des apprentis était une activité rentable. Elle informait également les jeunes des offres d’information et de conseil dont ils pouvaient bénéficier dans les cantons.

Une vignette ronde et blanche avec une flèche rouge indique en rouge une entreprise formatrice.
La flèche rouge, ici sur la vignette de l'entreprise formatrice, est devenue en 2007 la marque de fabrique de la «voie des professionnels».

Lors de la deuxième Conférence nationale sur les places d’apprentissage en novembre 2006, la Confédération, les cantons et les organisations du monde du travail étaient unanimes quant à la nécessité de poursuivre la campagne nationale. En 2007, la flèche rouge est devenue le logo de la campagne en tant que symbole du «parcours des professionnels». La campagne d’image visait à encourager les jeunes à intégrer le monde du travail, à inciter les entreprises à proposer des places d’apprentissage et à mieux faire connaître la formation professionnelle supérieure. Son objectif de valorisation des atouts de la formation professionnelle auprès des entreprises et de la société s’est notamment enrichi jusqu’en 2009 d’une mission d’information sur les formations de deux ans sanctionnées par une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP), qui étaient alors toutes nouvelles, et sur les possibilités qu’offraient la formation professionnelle supérieure. 

C’est également à l’occasion de cette campagne que la vignette «Entreprise formatrice», qui existait déjà et dont les entreprises font toujours grand usage, a été ajoutée. En utilisant ce moyen de communication visuel, les quelque 60'000 entreprises qui forment actuellement des apprentis en Suisse signalent qu’elles s’engagent en faveur de la relève dans leur branche et de l’intégration des jeunes sur le marché du travail. 

Un jeune, casque de chantier jaune à la main, saute par-dessus la flèche rouge de la campagne sur la formation professionnelle initiale avec certificat professionnel.
Une campagne de FormationProfessionellePlus sur «le parcours des professionnels» (2007 à 2009).
Des jeunes sur une affiche de la "Mission Future" de la campagne de formation professionnelle.
La campagne FormationProfessionellePlus de 2010 à 2012.
Trois adultes sourient sur la campagne pour la formation professionnelle supérieure.
Une campagne de FormationProfessionnellePlus sur «le parcours des professionnels» (2013 à 2014).
La cuisinière Elif Oskan et son père Ali sont dans la cuisine de leur restaurant.
Depuis 2022, Elif et Ali Oskan sont les visages de la campagne FormationProfessionnellePlus.

Nouvelle priorité: cibler les jeunes et leurs personnes de référence 

Si la situation sur le marché des places d’apprentissage était encore tendue en 2006 lors du lancement de la campagne, l’offre a dépassé pour la première fois la demande en 2011. Cette tendance s’est confirmée au cours des années suivantes, et ce, pour deux raisons. D’une part, les entreprises étaient de plus en plus disposées à former des apprentis et, d’autre part, la baisse, depuis 2009, du nombre de jeunes en fin de scolarité obligatoire avait une incidence sur la demande en places d’apprentissage. Les jeunes pouvaient dès lors trouver plus facilement une entreprise prête à les accueillir. La priorité de la campagne a alors changé et l’accent a été mis sur les informations et l’image qui devaient être véhiculées auprès des jeunes et de leurs personnes de référence: aux yeux des entreprises, il s’agissait, et il s’agit toujours, de pourvoir les places d’apprentissage qui existent déjà et d’amener les jeunes à s’orienter vers la formation professionnelle. Articulée autour d’un site internet pour les jeunes, d’un compte Facebook, d’un magazine à l’intention des parents et de divers jeux numériques, la campagne s’est principalement adressée aux jeunes et à leurs personnes de référence durant les années 2010 à 2012. En 2013 et 2014, la campagne a délivré, sur des affiches qui ont pris place dans l’espace public, le message selon lequel «avec l’apprentissage, les talents deviennent des pros» – et qui ne le souhaiterait pas pour ses enfants, ou pour soi-même? 

L’année 2015 a vu la perméabilité du système éducatif suisse passer au premier plan de la campagne et les perspectives de carrière offertes par la formation professionnelle gagner en visibilité. Le slogan «Apprends…, deviens…» insistait sur l’importance de la formation professionnelle en tant que tremplin vers d’innombrables possibilités de promotion et de réorientation. 

"Apprends arboriculteur, deviens technologue en denrées alimentaires."

Une campagne toujours en phase avec son époque 

Les priorités et les instruments de communication de la campagne FormationProfessionnellePlus.ch sont constamment adaptés aux nouvelles réalités. Les actions menées sont régulièrement évaluées. Alors que les affiches constituaient le principal support au tout début de la campagne, les petits films et les vidéos ont peu à peu pris le relais, que ce soit à la télévision ou dans les médias sociaux. L’objectif de la communication dans le domaine de la formation professionnelle n’a, lui, pas changé depuis les années 1990: en s’appliquant à faire valoir les atouts de la formation professionnelle et l’importance de cette dernière pour les entreprises et la société, la Confédération apporte sa pierre à l’édifice afin que le besoin de personnel qualifié soit couvert. Aujourd’hui et demain. 


Contact
Gerda Lüthi, SEFRI Responsable de projet unité Politique de la formation professionnelle gerda.luethi@sbfi.admin.ch +41 58 464 05 83